vendredi 23 octobre 2009

Le coupe-papier (à suivre...)




6 commentaires:

l'eau pétillante a dit…

Ou le récit en abîme...suspense, suspense, qui est qui et où ?
Dans les dessins, tu joues admirablement avec les réserves, les contrastes... le dessin est en train d'évoluer, plus dessiné dans certaines cases, c'est un bon parti pris!

JMP a dit…

Merci. c'est aussi l'approche technique qui veut ça : ici, j'ai surtout employé un crayon gras et épais (à part pour les 1° cases) qui donne davantage l'impression d'action lors des "bagarres"... L'effet donné par les hachures autorise aussi cela. Sans doute que j'aurais employé une autre technique pour une autre histoire.
Sinon tout le début est inspiré de Cortazar...

who a dit…

je remarque la présence du chat, muette ... est-il personnage à part entière, est-il élément du décor = chosifié ? Témoin ? Ombre qui se glisse ? Double du narrateur (oups, j'avais écrit "narratuer", ce qui fait sens aussi !)
Belle inspiration de "La Continuité des Parcs", de Cortazàr...j'ai hâte de lire la suite!

JMP a dit…

La suite l'an prochain dans "Nouvelles penchées" à paraître chez les Enfants Rouges...
Le chat est un témoin. Pas mal le lapsus "narratueur"!

Anonyme a dit…

La belle mise en abîme qui sème le doute. Où en sommes-nous ? Vivement la suite en librairie.
Amitiés.
Aurélie

JMP a dit…

Merci Rélie. La suite? Ah, ah... mi-2010, normalement!
Bises